textes

Par ses déformations, par la touche picturale et le choix des couleurs, par les contrastes entre

les apports dramatiques et les espaces sulfureux, par les mouvements violents et arythmiques

qui, bien qu'aux frontières de la mort, communiquent à la surface du tableau un mouvement

agité, les créations de Petra retrouvent-elles l'utilisation artistique des formes du langage des

Expressionnistes; s'inscrivant dans le droit fil de tous les Expressionnistes picturaux.

Comment, face à une telle oeuvre, terrifée et terrifiante ne pas voir en cette artiste qui s'est

sauvée grâce à elle, la coloriste du désespoir; celle à qui, face à la mort, ne reste que ce

grand cri pictural?

                                                                                                         Jeannine Rivais

terreur et sensualité s'épuisent dans une joute antique et pulsionnelle

Petra Schwanse est née à Berlin, ce qui est un bon départ pour une artiste expressionniste. Pourtant, malgré une attirance pour la peinture qui remonte à l'enfance, il lui a fallu du temps pour s'affranchir de l'interdit parental . L'expressionnisme qui fit mouvement dans une Allemagne au carrefour des arts et des drames, laisse encore une traînée de poudre créative dans tout l'Europe. A l'aube, de Dresde à Munich. Aujourd'hui, de New York à Paris, l'expressionnisme étend son empire d'émotions.

Petra vit maintenant en France depuis le millieu des années soixante et se consacre à une peinture figurative du corps, de l'esprit dans la tourmente. Quoique ancré dans l'histoire expressionniste ( cri, corps, étrangeté ), le travail de l'artiste se distingue par un sens cinématographique - un écran démoniaque au sens de Lotte Eisner - et chorégraphique - ça danse. Terreur et sensualité s'épuisent dans une joute antique et pulsionnelle. Hermann Hesse a raison: << Un artiste prend sa source dans la sensualité, dans une saine disponibilité du corps et de l'esprit. >>

Quand on parle d'art avec Petra, on n'oublie pas son rire généreux qui laisse entendre la douleur et la pudeur. Peindre est la seule victoire, le désastre est enfin à la bonne distance. Une oeuvre d'angoisse et d'extase qui célèbre la liberté, qui est création et révolt.

                                                                Antoine Campo

De la peinture à la sculpture, Petra Schwanse se consacre au corps dans une expression de la condition humain prise entre espoir et désespoir. Ses sculptures témoignent d'une emprise sur un réel cruel en figurant des robes au corps absent à jamais perdu dans la tourmente d'événements barbares. Suspendues à des cintres, ces robes sont figées dans la matière et recueillent les attributs de catastrope et de guerre avec une ceinture de munition ou une chaîne de combat aux boules agressives en guise de collier ou encore un chapelet d'ou pend une croix à la place d'une ceinture. Armes et munitions signalent un temps de guerre auxquels se mêlent femmes et enfants et dont il ne reste plus qu'une robe ou une poupée comme seul témoignage d'une vie passée. Les guerres de religion n'en finissent pas de tuer du Moyen-âge jusqu'à notre époque contemporaine. L'humanité se brise, souffre d'un cri silencieux dans cette création boulversante et radicale. Ces robes pétrifiées sont le signe d'un état de stupeur, d'effroi, qui prend l'être et l'arrache à sa destinée. Le temps s'est arrêté dans une éternité sans fin et laisse les traces d'une tragédie passée avec la suie, la rouille et la boue. L'artiste propulse dans son art le désastre de l'humanité qui s'entredéchire. Les nuits de terreur s'ancrent dans le visible pour être conjurées dans le silence de l'absence et nous parler d'un possible espoir.

Véronique Perriol

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

01.07 | 13:22

Bonjour,
Merci pour votre gentillesse.

...
19.01 | 21:33

l'essentiel de la peinture est dans ce geste

...
15.08 | 16:11

Beaux art ! Grande œuvre d'art !

...
16.02 | 21:57
textes a reçu 7
Vous aimez cette page